1. Il était une fois une île


Petit paradis secret non référencé sur les cartes, c’est l’eldorado des rêveurs. Ici règne la paix, l’harmonie et surtout LA FOLIE !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1. Il était une fois une île

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Be Fruit !

curriculum fruitae :


Fondateur de l'Île


Message(#) Sujet: 1. Il était une fois une île Mar 28 Juin - 18:43

Devenir un Fruitos, mode d'emploi


L’île est née dans l’esprit d’un petit garçon, Pierre Rochard, un français issus d’une famille très riche qui, toute son enfance a vu à quel point l’argent contrôlait le monde. Bien que lui ait accès à tout, il ne comprenait pas que d’autres arrivent tout juste à survivre. Les inégalités qu’il a pu voir pendant des années l’ont poussé à imaginer une autre façon de vivre.
En 1966, son père décède, faisant de Pierre l’héritier de l’immense fortune familiale, il a 26 ans à l’époque et sa première dépense est l’achat d’une île en plein cœur de l’océan indien. Une île suffisamment grande pour accueillir une communauté mais suffisamment petite pour ne pas être répertoriée sur les cartes. Dès l’acquisition de son île, il engage des sommes très importantes dans l’aménagement de logements, et commence à préparer l’arrivée d’une communauté. Si au départ les premiers colons de l’île étaient des amis proches de Pierre ayant le même rêve que lui, il avait une vision plus large de son paradis, il le voulait ouvert à tous ceux qui avaient ce rêve de vivre en paix. Pendant 20 ans, il a tout organisé, entre constructions, aménagements, importation, il a tout donné pour son île, avec l’aide de sa femme et de ses deux sœurs. Pendant ces 20 années ils ont aussi créé et façonné la légende, le bouche à oreille a été la première technique, on répandait le bruit d’un paradis où il fait bon vivre. Petit à petit des indices ont été dissimulés un peu partout dans le monde, dans des bibliothèques, certains livres de Jules Vernes étaient marqués, et petit à petit des milliers d’indices menant à d’autres indices se sont retrouvés un peu partout dans le monde. Dans les années 90, avec l’essor d’internet, de nouveaux indices ont été ajoutés pour permettre aux « seekers » (ceux qui cherchent l'île) d’avoir une chance de rejoindre la communauté.
Parce qu’il n’est pas seulement question de donner les coordonnés à rejoindre, les différentes énigmes ont été conçues pour être de vrais casse-têtes, ainsi seuls les plus motivés peuvent espérer trouver le sésame. Ainsi si vous résolvez le dernier indice, vous arriverez à un point de rendez-vous, où une personne vous accueillera pour vous amener sur l’île. Mais attention il y aussi un certains nombres de « faux » indices pour brouiller les pistes.

Avec les années la légende s’est installée un peu partout dans le monde et pour beaucoup, il ne s’agit que d’une fable pour rêveurs. Mais si vous y croyez vraiment, si vous vous en donnez les moyens alors vous trouverez les indices vers ce paradis caché.

La famille Rochard est encore aujourd’hui très présente sur l’île, Pierre Rochard y vit d’ailleurs, âgé de 76 ans, il continue de s’investir pour le bien-être de la communauté. Ses enfants sont également présents, certains vivent une partie de l’année sur le continent où ils continuent de gérer l’entreprise familiale qui permet de financer l’île.

meeting point
Il existe en tout 5 meeting point, un sur chaque continent. Il s’agit à chaque fois d’un petit bar/restaurant : le Oasis Cafe. Ces restaurants appartiennent à la famille Rochard, et si seulement 5 sont des meeting point pour l’île, il en existe en réalité une cinquantaine dans le monde, les autres étant uniquement là pour brouiller les pistes.
Si vous résolvez le dernier indice, vous découvrirez l’adresse d’un meeting point ainsi que les périodes durant lesquelles vous pourrez rejoindre l’île, voici la liste :

Oasis Cafe
41 Quai de Pierre-Scize,
69009 Lyon
France

La première semaine de Juillet.


Oasis Cafe
622 N Fairbanks Ct,
Chicago, IL 60611-3011
USA

La deuxième semaine d’Avril.

Oasis Cafe
Rua Joaquim Floriano, 595,
São Paulo, État de São Paulo,
Brésil

La première semaine de Mars.

Oasis Cafe
15 Queen's Road Central,
Hong Kong

La troisième semaine de Novembre.

Oasis Cafe
Portswood Ridge | V&A Waterfront,
Le Cap 8000
Afrique du Sud

La deuxième semaine de Janvier.

Oasis Cafe
16 Majorbanks Street,
Wellington
Nouvelle-Zélande

La troisième semaine de Septembre.

Si vous vous rendez dans l’un des 5 Oasis Cafe en dehors des périodes indiquées, non seulement vous ne trouverez pas d’Ambassadeurs mais les employés vous donneront un nouvel indice complètement faux. Si vous avez correctement déchiffré les indices, vous saurez quand vous pourrez vous y rendre.
ambassadeurs
Les Ambassadeurs sont les personnes chargées d’aller chercher les seekers au meeting point pour les accompagner sur l’île. Ils ne sont présents que durant 1 semaine chaque année à leur meeting point, ils vivent sur l’île le reste du temps, ce sont des fruitos qui ont rejoint la communauté il y a longtemps, qui connaissent tout du fonctionnement et qui acceptent, une fois par an de se rendre sur le continent pour chercher les futurs fruitos.
Ils se présentent comme des serveurs du restaurant et accueillent chaque client avec la phrase « Bienvenue à l’Oasis Cafe, souhaitez-vous connaitre la Carte ? », à cette question les seekers doivent répondre très exactement « J’ai fait une longue route pour goûter au cocktail Fruitos. » Cette phrase fait partie de la liste d’indices à déchiffrer, évidemment il n’y a pas de cocktail Fruitos à la carte, c’est ainsi que l’Ambassadeur saura que vous avez déchiffré le code. Il vous conduira alors dans une arrière salle du restaurant, où vous visionnerez une vidéo enregistrée par Pierre Rochard expliquant sa vision de l’île et ce qu’il attend des personnes qui rejoignent la communauté, il vous expliquera en détail le fonctionnement de l’île (cf. l’annexe « la vie version fruit »). Vous pourrez ensuite poser toutes les questions que vous voulez à l’Ambassadeur.
Après avoir vu la vidéo et posé vos questions, vous aurez jusqu’au départ de l’Ambassadeur (à la fin de la semaine) pour décider si oui ou non vous le suivez sur l’île. Si vous acceptez, vous ne pourrez apporter que des vêtements, des photos et des petits souvenirs sur l’île, pas de téléphones, d’ordinateurs ou d’objets connectés, vous aurez la possibilité d’en obtenir de nouveaux sur l’île qui fonctionnent sur le réseau local.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Be Fruit !

curriculum fruitae :


Fondateur de l'Île


Message(#) Sujet: Re: 1. Il était une fois une île Mar 28 Juin - 18:43

La vie version Fruit !



gouvernement
La communauté est dirigée par la famille fondatrice les Rochard, mais toutes les décisions sont votées par référendum et tous les habitants de plus de 16 ans participent au vote. Il y a quelques lois pour garantir la vie en communauté et maintenir la paix, en 50 ans d’existence, il n’y a jamais eu de crime grave sur l’île, et aucun bannissement n’a été prononcé.
langue officielle
Parce que les habitants viennent du monde entier, toutes les langues se mélangent sur l’île. Pour faciliter la communication il a fallu en choisir une comme langue officielle, il a été défini que l’anglais serait donc la première langue parlée. Pour ceux qui arrivent sur l’île et qui ne parlent pas, ils pourront bien sûr apprendre.
Bien que l’anglais soit la langue commune, ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas en parler d’autres au contraire. D’ailleurs des cours sont donnés toute l’année à la bibliopèche pour apprendre de nouvelles langues. La diversité est un point majeur de la communauté et il est important que tout le monde puisse parler sa langue maternelle aussi.
éducation
Certains arrivent très jeune sur l’île, des petits fruitos ont même vu le jour ici ! Et si l’école traditionnelle n’existe pas, il y a tout de même une académie. A partir de 5 ans, les enfants vont à l’académie le matin, 4 jours par semaine, ils apprennent à lire, écrire, compter, bref les bases essentielles de l’éducation. Ici pas de diplômes, les enfants apprennent à leur rythme et sans stress. Il y a bien sur des contrôles de connaissances mais ne pas tout connaitre du premier coup n’est pas vu comme un échec. Il n’y a pas de système de note, le but est d’avoir envie d’apprendre pour soi et pas pour être le premier de la classe.
A partir de 10 ans, des cours d’histoires sont également dispensés pour que les jeunes comprennent l’importance de l’île et les dérives du monde extérieur. Il n’y a aucun examen dans ces cours, et si les jeunes ne savent plus une date ou ont un doute sur un fait, ils peuvent tout simplement aller à la bibliopèche pour se rafraichir la mémoire.
Sur l’île, l’école n’est pas perçue comme une corvée puisque le but est d’apprendre de nombreuses matières sont optionnelles (dessin, musique, sports, cuisine …) et les jeunes décident ou non d’y aller, ici on ne force pas l’éducation et même si ça en surprendrait beaucoup dans le monde extérieur, la plupart des enfants demandent eux-mêmes à aller à l’école parce que c’est amusant pour eux.
travail
Parce que la communauté ne peut pas survivre si personne ne fait rien, tous les habitants participent à la vie de la communauté. A partir de 16 ans les jeunes commencent à travailler. Vous choisissez votre métier en fonction de vos préférences et des besoins. Généralement vous apprenez votre métier sur le tas et si ça ne vous convient pas, vous pouvez changer. Les possibilités sont très vastes.
Si dans le monde extérieur il y a une devise qui dit « tout travail mérite salaire » sachez que sur l’île, vous n’êtes pas payé, pour la simple et bonne raison qu’il n’y a pas de système de monnaie.
argent
Comme dit précédement, sur l’île il n’y a pas de système de monnaie. L’un des fléaux du monde extérieur c’est que l’argent dirige le monde, les riches sont au pouvoir et les autres tentent de survivre. Pour cette raison il n’y a pas d’argent sur l’île mais alors comment fait-on me direz-vous ?
Et bien c’est simple en réalité, vous avez faim on vous donne à manger, vous avez besoin d’une veste, aller au magasin et vous l’aurez. Pour la plupart des gens c’est inimaginable, pourtant ça fonctionne très bien sur l’île.
Mais vous allez me dire pour les produits fabriqués sur l’île c’est simple en effet mais pour les produits venant du monde extérieur on fait comment ? C’est vrai que l’île n’est pas auto-suffisante dans tous les domaines, mais la famille fondatrice, la famille Rochard, est une famille française très riche, et s’ils vivent en partie sur l’île, ils ont toujours un pied sur le continent, et ils utilisent leur argent pour le bien de la communauté et ils fournissent ce que les habitants ne peuvent pas créer eux-mêmes.
Bien sûr il est demandé à tout le monde d’être raisonnable, et de faire ces achats en fonction de ces besoins en pensant aussi aux autres, l’équité est un fondement de la communauté. Mais puisque tout le monde est sur le même pied d’égalité, il n’y a pas de problème, fini le « chacun pour soi » ici on pense à la communauté avant de ne penser qu’à soi.

Ce système ne fonctionne que parce que le nombre d’habitant n’est pas énorme, c’est pour cela que l’existence de l’île est dissimulée sous la légende.
légende
Justement parlons-en de la légende. Une fois sur l’île, vous serez émerveillé par cet endroit, et vous serez tenté de crier au monde entier à quel point c’est beau et paradisiaque ici. C’est interdit !
C’est l’une des seules lois de l’île et c’est la plus importante, le secret. Si vous rejoignez l’île, vous ne pourrez pas en parler aux gens à l’extérieur, vous n’aurez pas le droit de dire que vous l’avez trouvé, ou que vous y vivez.
Cette règle peut paraitre dure mais elle est nécessaire, en effet, la survie de ce paradis dépend de ce secret. Si tout le monde avait accès facilement accès à l’île, le risque d’accueillir des personnes mal intentionnées serait trop important. Ceux qui croient en la légende sont peu nombreux, et les indices sont également long à déchiffrer le but est de limiter les arrivés. Bien sûr nous aimerions que tout le monde puisse vivre dans ce paradis, mais tout le monde n’est pas fait pour vivre dans cet état d’esprit, venir vivre sur l’île signifie qu’il faut accepter de se couper du monde extérieur. C’est un choix que doit faire chaque habitant.
Il n’y a jamais eu de problème jusqu’à maintenant, pour la simple et bonne raison que ceux qui déchiffre les indices sont vraiment motivés à venir et donc comprennent l’importance de garder cette île secrète.
alimentation
Pour tout ce qui touche aux produits alimentaires, l’île est auto-suffisante. Des serres permettent de cultiver fruits et légumes, des vergers fournissent aussi des arbres fruitiers, des animaux sont aussi présent tel que les poules et les vaches pour les œufs et le lait. Concernant la viande animale, elle est présente mais en quantité limité, avec le temps beaucoup font le choix de ne plus en consommer, mais ce n’est pas interdit. Simplement si un animal est sacrifié pour sa viande, pas question de gaspiller, donc les abatages sont donc très limités afin de ne pas produire de viande en trop grande quantité, ainsi ça évite le gaspillage.
Pour tous les produits qu’on ne peut pas fabriquer sur l’île, ils sont régulièrement importés par les Rochard. Ainsi il est possible de trouver des snickers et ou du coca, les quantités sont également limité, mais les approvisionnements sont fréquents.
Vous pouvez également faire des requêtes pour avoir un produit en particulier et dans la mesure du possible vous l’obtiendrez.
électricité et écologie
L’île est fière d’être auto-suffisante sur ce point. Des panneaux solaires sont présents sur toutes les maisons pour les alimenter, il y a aussi des éoliennes pour compléter.
Chaque maison utilise l’électricité produite par ces propres panneaux solaires. Donc si vous n’avez plus le courant c’est que vous en avez abusé. Limité la consommation est important et tout le monde fini par le comprendre.
Les maisons sont conçues pour être le plus écologique possible. Après c’est à chacun de faire attention.

L’île n’est pas immense et les routes ne sont pas bétonnés. La plupart se balade en vélo ou à pied mais il y a des voitures et des scooters électriques.
nouvelles technologies
Vivre loin de la civilisation ne veut pas dire se priver des choses pratiques inventés là-bas. Vous trouverez sur l'ile pas mal d'objet high-tech, les téléviseurs ne servent que pour regarder un DVD ou jouer à la console de jeu, en effet on ne capte pas les chaines du continent.
Pour les plus jeunes rassurez-vous ordinateur et smartphones sont aussi trouvable, par contre ne compter pas sur l'internet haut débit, la seule connexion disponible c'est à la bibliopêche. Concernant les smartphones, l'ile possede sont propre réseaux, vous pourrez le capter facilement sauf si vous vous perdez dans les points les plus éloignés.
Les consoles de jeux vidéo sont aussi appréciés des jeunes fruitos, rassurez-vous, vous pourrez jouer à la playstation ou à la wii, mais il faut parfois être patient pour recevoir les derniers jeux.
monde extérieur
En rejoignant l’île, vous acceptez de vous couper du monde extérieur. Vous n’aurez pas le droit de dire à votre famille ou à vos amis que vous avez trouvé l’île et encore moins que vous vous y installé. La survie de ce paradis dépend du silence de ces habitants.
Comme quitter sa famille du jour au lendemain sans un mot peut être compliqué, l’île à tout de même une connexion internet, elle n’est disponible qu’à la bibliopêche et nulle part ailleurs. Chaque habitant peut s’en servir pour suivre les actualités du monde extérieur. Toutes les connexions sont très surveillées, ce n’est pas pour déranger les fruitos mais pour s’assurer qu’il n’y a pas de danger pour la communauté.
Quelques règles importantes : l’accès au réseau sociaux tel que facebook, twitter, instagram …. Est strictement interdit, aucune photo de l’île ou statut de l’île n’est autorisé donc l’accès à ces sites est interdit. Les fruitos ont la possibilité cependant d’envoyer des mails à leur proche pour ne pas que ceux-ci les croient morts MAIS toutes mentions de l’île, de la communauté ou d’un meeting point est évidemment interdit. Si vous souhaitez garder contact avec votre famille, vous devrez leur mentir, ils n’ont pas le droit de savoir que vous avez rejoint l’île. Les mails sont également très surveillés et ils sont tous relu minutieusement avant envoi. Ça peut paraitre extrême et intrusif, mais n’oubliez pas que les gens sont prévenus de ce détail AVANT de rejoindre l’île, les ambassadeurs explique le fonctionnement et les règles en détail avant chaque départ, et personne n’est forcé de venir, après avoir écouté l’ambassadeur, les gens peuvent refuser de rejoindre l’île s’ils ne veulent pas devoir se soumettre aux règles en vigueur.
Si vous rejoignez l’île c’est pour quitter le monde extérieur, tous les habitants sont encouragés à n’avoir aucun contact avec l’extérieur, et beaucoup finissent par ne plus utiliser internet.
médecine
Vivre au paradis ne veut malheureusement pas dire vivre sans maladie. Avec le temps des médecins ont rejoint la communauté, et l’île à une poiriclinique, vous pouvez y venir en consultation dès que besoin. Le lieu est conçu pour traiter les maladies de base. Un bloc opératoire est présent dans la structure mais il est possible d’aller dans un hôpital sur le continent si vous nécessitez des soins plus importants. La famille Rochard se chargera de votre admission et des frais médicaux si besoin est. Les médecines douces sont aussi très souvent utilisé sur l’île puisque faire venir des médicaments peut être compliqué donc toutes les techniques alternatives sont bienvenues.
règles et lois
Si l’île offre une grande liberté à ces habitants ça ne veut pas dire que c’est l’anarchie pour autant. Il est évident que certaines règles doivent être posé pour garantir le bien-être de tous. Les règles énoncées si dessous sont principalement des règles de bon sens à tenir. Tout manquement grave entraine un jugement devant toute la communauté, et comme il n’y a pas de prison sur l’île, en cas de crimes graves c’est l’exile qui vous attend (cette solution n’a encore jamais été utilisé)

1. Vous devez respecter les fruitos, la discrimination et le racisme sont des termes qu’on souhaite bannir, si vous rejoignez l’île c’est aussi pour ne plus vivre dans la violence, la haine et l’insécurité, bien sûr vous ne vous entendrez pas avec tout le monde, mais si vous n’aimez pas quelqu’un évitez-le, laissez-le vivre sa vie et il vous laissera vivre la vôtre. Ici on ne juge personne, la tolérance est le fondement même de la communauté, la raison qui à pousser Pierre Rochard à vouloir une île loin du continent et des guerres …

2. La violence est interdite, qui dit respect dis non-violence, c’est un principe de base, toute forme de violence sera punie, sachez que pour ceux qui ont de l’énergie à revendre, vous pourrez pratiquer des sports de combat mais pas question d’utiliser ces techniques pour régler un conflit.

3. En cas de conflit justement, si la situation dégénère avec un fruitos vous pouvez demander l’intervention d’un médiateur qui vous aidera à régler la situation, mais ne réglez pas vos querelles de voisinage par la force, vous risqueriez un bannissement.

4. Pas d’abus, puisque nous vivons sans argent, il est important de distribuer les richesses que l’on possède en fonction des besoins. Bien entendu si vous avez faim, vous trouverez toujours à manger. Simplement nous demandons la coopération de tous pour ne pas abusé des ressources, que ce soit la nourriture, les vêtements, les jeux, les produits de consommation courante … Dites-vous que dans tous les cas vous ne manquerez de rien, donc rien ne sert d’en abuser. Il est évidemment inutile de voler quoi que ce soit, demandez simplement.

5. L’entraide, voici un point important au sein de la communauté, on s’aide les uns les autres, le simple fait de travailler sur l’île est une forme d’entraide. Vous produisez un travail qui aide tous les autres et les autres produisent un travail qui vous aidera à un moment ou un autre. Si a un quelconque moment vous avez besoin d’aide, peu importe le domaine, n’hésitez pas à demander.

Et enfin voici la seule et unique « loi » sur l’île :

Interdiction de parler de l’île à l’extérieur de la communauté, comme dis précédemment, le secret de l’île garantie la survie de notre paradis. Il est évident qu’enfreindre cette loi vous vaudra un bannissement immédiat, les habitants ne connaissent pas l’emplacement exacte de l’île, on les y amène par bateau, mais les habitants eux-mêmes n’ont pas les coordonnées, donc une fois exilé vous ne pourrez plus revenir. De plus le réseau téléphonique de l'île est un réseau qui ne fonctionne que sur l'île et uniquement avec les appareils connectés au même réseau, impossible de téléphoner à l'extérieur ou de capter une autre source tel qu'internet, le tout pour ne pas risquez qu'on se connecte à nos appareils et qu'on nous traque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

1. Il était une fois une île

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Filmo: il était une fois un flic
» Il était une fois un VFR...
» Il était une fois...
» Il était une fois dans l'ouest...
» Il était une fois Verchères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Be Fruit ! :: En Route :: La Frontière-